Le guide du Japon en français

Les rāmens japonais régionaux et locaux

更新日:

Sponsored




Les rāmens (ラーメン, prononcé /ɾaːmeɴ/) sont des cuisines japonaises, originaux, nationaux et prestigieux. Au Japon, il est extrêmement difficile de trouver une ville sans rāmen restaurant, même si c'est un village le plus petit, le plus rural et le plus éloigné. Il n'y a personne japonais qui déteste les rāmens.

Ramen, qui doit être le must au Japon

Les rāmens restaurants ne sont pas sans aucun doute ceux de trois étoiles, ils sont évidemment de classe populaire. Il n'est pas tout à fait necessaire de faire attention à avoir de bonnes manière quand on mange aux rāmen restaurant. Le prix de rāmen est moins que 1000 yen équivalent à 8 euros. La plupart des prix est axée autour de 500~900 yen. Les rāmen ne coûtent pas cher, se goûtent bons, se trouvent partout au Japon et charment tout les japonais.

Les conseils pour trouver des bons rāmen restaurants, il ne faut pas hésiter à demander les recommandation sur place aux quelques-uns locaux. L'internet et le guide sont sans doute utiles, cependant les locaux connaissent tout de leur région, mangent fréquemment aux restaurant locaux. À ce titre, ils sont pleinement familiarisés avec bons restaurant locaux. Si vous ne demandez qu'aux locaux, rien ne tourne mal. En profitant de nos pieds et de voix locaux, trouveront les meilleurs rāmen restaurant.

Le rāmen se composent de nouille jaune, de soupe et de garniture (accompagnements). Ce qui est le plus décisif, c'est certainement la soupe, l'essentiel de rāmen. La recette de soupe provoque généralement la rude competition. La réussite ou l'échec du bouillon de rāmen est absolument décisif. Chaque rāmen restaurant recherche assidûment la soupe originale et unique. Les ingrédient et la recette de la soupe sont variés et confidentiels. Les aliments basiques pour faire la soupe sont:

Le bouillon pour ajouter la saveur à la soupe est d'autre importance capitale. Le bouillon extrait de matières variées se définit comme la cinquième sensation gustative, umami(旨味), l'essentiel de la cuisine japonaise. Les matières typiques utilisées pour faire le bouillon sont:

  • Tonkotsu (豚骨), côte de porc
  • Torigara (鶏ガラ), carcasse de volaille
  • Niboshi (煮干し), sardines infantiles desséchées
  • Gyokairui (魚介類), fruits de mer
  • Koumiyasai (香味野菜), plantes potagères
  • 香辛料, épices
  • 海藻, algues
  • 干ししいたけ, champignons secs

Tout les rāmens chefs se dévouent à concevoir leurs combinaison unique et secrète des matières. Les matières listées au-dessus ne sont qu'une partie. Chaques rāmen chefs doivent garder la selection des ingredient ultrasecret pour entretenir leur originalité du bouillon.

Les garnitures (accompagnements) varient à chaques rāmen restaurants. Les garnitures typiques et traditionelles:

  1. Char siu (チャーシュー)
  2. Menma (メンマ)
  3. Ciboule (ネギ)
  4. Narutomaki (鳴門巻き)
  5. Nitamago (œuf dur, 煮卵)

À part des garnitures au-dessus, il y a une grande variété de matières, et le choix est toujour original de chaques rāmen restaurant.

On dit parfois que l'origine de rāmen est la Chine, et qu'ils ont été introduit au Japon, mais la théorie est fausse. L'origine de rāmen est Yokohama Japon dans les années 1900. Les chefs à Yokohama des années 1900 ont fait adapter les nouilles japonaises (soba) au goût de chinois, voilà le début de rāmen japonais. Il se peut que l'origine de soba soit la Chine, du coup, les rāmen sont la cuisine japonaise de racine chinoise. Il y a plusieurs sortes de nouilles en Chine, aussi bien qu'au Japon, pourtant deux couisines sont différentes. Les touristes chinois viennent au Japon pour goûter les rāmen. Il indique la particularité des rāmen japonais en comparaison de nouilles chinoises. Les rāmen actuels se developpent de toutes les façons, sont répartis partout dans le pays. Nous pouvons trouver un certain nombre de caractéristiques locaux et régionaux des rāmen au Japon. Tokyo est une seule ville où toutes sortes de rāmen se rassemblent. Voyons les régions japonaises pour trouver les rāmen locaux.

Rakuten Travel

Hokkaido, sapporo rāmen (北海道、札幌ラーメン)

Sapporo est la capitale centrale de Hokkaido, la région nord du Japon. Sapporo est certainement l'une des régions représentatives de rāmen. Sapporo mérite de visiter pour goûter les meilleur rāmen japonais. En fait, il n'est pas facile d'expliquer la spécialité de sapporo rāmen, car elle n'est pas simple. Autrefois, il était plus simple qu'aujourd'hui, les sapporo rāmen sont catégorisés aux trois types, shōyu rāmen (basé sur la sauce de soja), miso rāmen (basé sur miso) et shio rāmen (basé sur le sel). Les sapporo rāmen d'aujourd'hui sont plus compliqués et évouluent à la manière unique. Les rāmen originaux et actuels entrent en scène.

Pourtant, le miso rāmen reste encore le représentant et la tradition dans la région de sapporo. Le miso (味噌) est un aliment japonais traditionnel fabriqué à partir des graines de soja, indispensable à la cuisine japonaise. La soupe de miso est la cuisine typique et traditionnelle au Japon. Les meilleur rāmen restaurants profitant de saveur de miso existent à Sapporo.

Le shōyu rāmen est un autre catégorie typique à Sapporo. Le shōyu rāmen est basé sur le bouillon de sauce de soja, le condiment essentiel au Japon. Le shōyu est utilisé actuellement non seulement au Japon mais aussi dans le monde entier. La couleur de soupe est celle de sauce de soja. La simplicité est l'apparence du shōyu rāmen semblant très traditionnel, le prototype de rāmen nostalgique. Le shōyu rāmen est un élément inévitable quand on discute le rāmen d'autrefois, traditionnel et nostalgique. Nombreux de rāmen restaurant héritent la tradition de shōyu rāmen, et continuent à offrir les meilleurs shōyu rāmen à la région de Sapporo.

Le shio rāmen est un des modèles originaux de sapporo rāmen. Shio signifie le sel en japonais, par conséquent la couleur de soupe est faible et parfois transparent. Le sel lui-même goûte très simple, c'est pourquoi la base de bouillon est beaucoup plus décisive que d'autre condiments (miso, shōyu) pour donner la saveur à la soupe. Le miso et le shōyu leur-même devraient être ceux qui aromatisent la soupe, cependent le sel a le goût très simple. Il faudrait donc la combinaison habile de sel et de bouillon à chaques rāmen restaurants pour produire l'originalité.

Les trois style de rāmen, shōyu, miso et shio forment les fonds de sapporo rāmen, cependant dans les années actuelles, comme on l'a mentionné précédemment, les sapporo rāmen n'arrêtent pas d'évoluer, d'importer les autre méthodes de différents régions, de s'améliorer de façcon individuelle. Il est maintenant pénible de choisir les typiques sapporo rāmen. La région sapporo est sans aucun doute la destination incontournable pour mieux savoir les rāmen japonais.

Yamagata, yamagata rāmen (山形県、山形ラーメン)

La définition de yamagata rāmen n'est pas clair. Ici, ceux qui sont répandu à la ville Yamagata et à la ville Yonezawa, on les considère comme Yamagata rāmen. ils sont généralement caractérisés par la soupe basée sur la sauce de soja, dont la saveur est ronde, légère et moins gras. Les rāmen à Tokyo des années 1960 et 1970 sont appelé "Chuka-soba" signifiant les nouilles chinoises, garnis par des accompagnements typiques et simples des années. Les yamagata rāmen ressemblent à chuka-soba des années 60, ceux qui nous rappellent quelque chose nostalgique du passé. Les torigara (鶏ガラ, carcasse de volaille) et les niboshi (煮干し, sardines infantiles desséchées) sont utilisés comme la base de bouillon, qui ajoutent la saveur douce, ronde et légère. L'apparence est également celle de chuka-soba des annéees 60, avec les accompagnements de Char siu (チャーシュー) et de Menma (メンマ).

Fukushima, kitakata rāmen (福島県、喜多方ラーメン)

Les kitakata rāmen attirent la popularité généralisée, non seulement par des habitants locaux mais aussi par tout les japonais de toutes les régions, comme le représentant des rāmen japonais. Pour faire la soupe, les tonkotsu (豚骨, côte de porc) et la shōyu sont principalement utilisés pour produire le goût assez simplifié. Les autres aliments s'employent parfois pour augmenter la richesse de saveur. Nous pouvons également trouver les kitakata rāmen à Tokyo et aux autres régions japonaises.

Les kitakata rāmen se caractérisent à la fois par les nouilles bouclées et épaisses, ajoutant une texture unique. La région kitakata est également une des destinations incontournables pour goûter les meilleurs rāmen japonais.

Kyoto, kyoto rāmen (京都市、京都ラーメン)

Kyoto est l'ancienne capitale du Japon à l'époque de Heian, la ville est mondialement connue par son histoire et ses bâtiments historiques. Les kyoto rāmen se sont développés à la manière particulière, ils sont parvenus seules au style actuel. La particularité des kyoto rāmen se défini par la soupe à la texture généreuse. L'origine de kyoto rāmen remonte jusqu'aux années 70, les deux représentatifs de kyoto rāmen, Tenkaippin (天下一品) et Rāmen Yokozuna (ラーメン横綱) ont débuté comme un petit stand de restauration rapide. Leurs rāmen ont été inhabituel à ce moment-là car la soupe étaient plus dense et plus généreuse que celle qui étaient autrefois ordinaire, douce et légère basé sur la sauce de soja. Tenkaippin (天下一品), Rāmen Yokozuna (ラーメン横綱), Rāmen Kairikiya (ラーメン魁力屋) et Masutani (ますたに) sont connus à Kyoto, qui ont déjà établi le réseau national. Si vous vous ennuyez au tourisme de temples historiques, n'oubliez pas à visiter les kyoto rāmen restaurants originaux.

Hiroshima, onomichi rāmen (広島県、尾道ラーメン)

Les onomichi rāmen gagnent la faveur des locaux à Hiroshima, la ville d'Onomichi. La soupe est, comme celle de yamagata, basé sur la sauce de soja, pourtant elle est de saveur plus gras qu'à Yamagata, car une des aliments utilisé pour ajouter le goût plus savoureux est du lard dorsal de porc (豚の背脂). La soupe est couverte de lard dorsal, du coup il paraît que les onomichi rāmen sont plus chauds que les autres rāmen moins gras. Concernant l'apparence, ils ressemblent aux yamagata rāmen ou chuka-soba nostalgique des années 60. Lors d'une visite à Onomichi, il ne faut pas oublier de goûter les onomichi rāmen.

Fukuoka, hakata rāmen (福岡県、博多ラーメン)

Les hakata rāmen se situent à la position prestigieuse parmi tout les rāmen japonais. Ils sont les rāmen locaux mais aussi nationaux, ils se trouvent alors à toutes les régions japonaises. Les hakata rāmen se caractérisent par la soupe blanche et les nouilles fines et droites. Le bouillon est coloré blanc par la gélatine extrait de côte de porc bouilli longtemps au feu vif. À hakata, il existe de nombreux de hakata rāmen restaurants et de petits stands de hakata rāmen, qui produisent les meilleurs hakata rāmen régionaux et originaux. Chez les hakata rāmen restaurant, l'odeur forte et appétissante d'animaux vertébrés s'imprégne toujours.

 

Il y a la manière lorsqu'on prend les hakata rāmen. Il est superflu de s'inquiéter car la manière n'est jamais formele. En consultant votre appétit, commandez d'abord Kaedama (替え玉), les nouilles additionnelles, mettez les beni shōga (紅ショウガ) tant que vous voulez. Le système de Kaedama est sans précédent et très unique à Hakata région. Ceux qui voulent manger beaucoup peuvent commander le kaedama. D'ailleurs, on peut à la fois commander la dureté de nouilles. Les nouilles sont en général fines, par conséquent on a tendance à commander les nouilles dures. Les beni shōga posés à la table peuvent être consumés autant que nous les voulons. Les beni shōga sont des aliments très typiques à la cuisine japonais, mais l'utilisation à rāmen est rare, unique à la région Hakata. Si vous visitez Hakata, il est incontournable de manger les hakata rāmen. De plus, il n'est jamais difficile de trouver un hakata rāmen restaurant à Tokyo. Même si vous n'avez pas d'occasion de visiter Hakata, vous pouvez apprécier les hakata rāmen à n'importe quelle ville japonaise.

Kumamoto, kumamoto rāmen (熊本県、熊本ラーメン)

Kumamoto se situe au sud du Japon, au centre de l'île de Kyushu. Les kumamoto rāmen règnent la région Kyushu avec hakata rāmen comme double sommets depuis longtemps. Ils héritent le courant de Hakata, le bouillon se caractérisent donc par la soupe blanche, extrait de côte de porc. Les torigara (鶏ガラ, carcasse de volaille) sont utilisés pour ajouter la richesse de goût. Les nouilles à Kumamoto sont un peu moins fines que celles à Hakata, donnant la texture différente. L'autre unique caractèristique de Kumamoto rāmen est qu'on met plus d'ail, ails frits et huile d'ail. Par conséquent, les kumamoto rāmen restaurant sentent l'ail et le gras d'animaux, irrésistible pour les amateurs de kumamoto rāmen.

Okinawa, okinawa soba (沖縄県、沖縄そば)

Okinawa est une préfecture du Japon, ils se composent de nombreux archipel. C'est une des destination touristique de classe mondiale au Japon. Il se situe dans la zone subtropicale oû le temps est toujours doux. Les îles sont entourée par des coraux, l'une des destination pour plonger. Les okinawa soba sont les cuisines très uniques et traditionelles à la région okinawa. Ils semblent comme rāmen, mais ils ne sont pas rāmen. C'est la complexité de l'okinawa soba. Cependent l'okinawa soba a même racine avec les rāmen. Le "soki-soba" est la cuisine de nouilles très typiques à Okinawa oû l'on utilise les "soki". Les soki sont la cuisine locaux et uniques à la région Okinawa (consultez cette page pour l'explication anglaise). Ils sont les cartilages et la viande de porc, bouillis longtemps avec la sauce de soja et "Awamori", l'alcool local très fort, on peut manger même les cartilages car ils sont tendres. Les côtes de porc sont utilisés pour faire le bouillon mais la soupe n'est pas celle de Hakata rāmen, la soupe est plutôt pure dont la saveur est plus douce et légère. Les nouilles sont plus épaisses que les autre rāmen générals, cela ressemblent à Udon, une autre cuisine japonaise et traditionnelle. Selon nos goûts, on peut ajouter le condiment local "Kōrēgusu" qui est extrêmement piment et épicé. On peut trouver les okinawa soba aux autres régions qu'Okinawa, Ils sont actuellement généralement favorisés par tout les japonais.

L'île Ishigaki dans l'archipel de Yaéyama est une des îles isolées de la région Okinawa. Les okinawa soba à l'île de Ishigaki qui s'appellent yaéyama soba sont légèrement différents en comparaison de ceux à l'île de Okinawa. La soupe de yaéyama soba est plus blanche et peu clair.

La culture locale de la région okinawa se développaient uniquement depuis longtemps, car les îles sont éloignés de l'île principale du Japon, se situent les plus sud, les plus ouest, plus proches de la Chine. La région présente un visage culturel très séduisant pour les touristes qui choisissent d'y séjourner.

 

ad1

ad1

おすすめ記事一覧

1

フランス語字幕付きの映画のDVD・Blu-rayを入手する方法をご紹介します。フランス語のセリフを理解するために、フランス語の字幕がとても役に立ちます。日本国内で売られているものや、海外から簡単にネッ ...

2

Amazon.frを活用してフランスで売られているものを個人輸入する方法をご紹介します。ネットが発達した現代においては、もはや海外からの個人輸入は難しいものではなりました。わずか数クリックで海外製品の ...

3

家でのんびりしながらフランス語の旅行気分を味わいましょう。海外に出かけたくてもそう気軽に行けるものではありません。旅行はそれなりに費用が掛かります。ならば自宅や国内でその気分を味わえないものか、世界中 ...

4

こちらの記事「ゼロから始めるフランス語 - スタートダッシュ最短3週間で基礎作り!」で取り上げたスタートダッシュに成功した人、それだけですでに5級合格にかなり近づいています。仏検5級合格5合目まで到達 ...

5

仏検5級合格者が仏検4級合格のためにステップアップすべき点についてまとめています。仏検5級との差分は何なのかという観点でコンパクトにまとめています。仏検4級では何が要求されるのかざっくりと理解するため ...

-Le guide du Japon en français
-,

Copyright© 日本を出ずにフランス語を独学で学ぼう! - Apprenons le français au Japon! , 2018 All Rights Reserved Powered by AFFINGER4.